clubalpinnancy

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Activités Ski Alpinisme

Ski-alpinisme

montagne_06

 

Le ski alpinisme – ou de randonnée – est une activité sportive, consistant à parcourir la montagne à skis, souvent en gagnant des cols ou en gravissant des sommets. A la montée, la progression s'effectue skis aux pieds (des « peaux » collées sous les skis évitant le recul et une fixation articulée permettant la marche), en dessinant une trace adaptée à la pente (trace directe ou en zigzag). A la descente, le skieur alpiniste, les peaux ôtées et les fixations bloquées, glisse dans la pente comme en ski alpin hors piste.

La différence entre le ski alpinisme et le ski de randonnée (expression plus courante) est imprécise. On considère que le ski alpinisme est une forme de ski de randonnée dans laquelle le skieur peut être amené à ôter ses skis pour franchir certains obstacles « en alpiniste », c'est-à-dire avec piolet, crampons et cordes, les skis sur le sac. L'expression synthétisante de « ski de montagne » aujourd'hui proposée peine à supplanter celle de « ski de rando ».

Montagne et haute montagne, de préférence à l'écart des stations de ski, constituent l'infini terrain de jeu du skieur alpiniste. En hiver ou le plus souvent au printemps, il peut pratiquer son activité soit à la journée, soit en étoile (plusieurs jours avec un hébergement unique), soit encore en raid (parcours sur plusieurs jours avec des hébergements différents). Lors d'un raid, « le must », les skieurs suivent un itinéraire « par monts et par vaux » enneigés sur plusieurs jours, portant leurs affaires et dormant en refuge ou en bivouac.

Les conditions nécessaires à la pratique

La pratique du ski alpinisme nécessite de maîtriser le ski de descente, notamment hors piste, la progression à la montée, notamment des conversions, les techniques d'alpinisme de base, la recherche de victimes d'avalanche. Elle suppose également le sens de l'itinéraire, la capacité à s'orienter et des connaissances en météorologie et en nivologie. Elle exige l'aptitude à la prise de décision, notamment celle de renoncer. Enfin, le ski de rando surprend généralement par l'effort soutenu qu'il nécessite ; une bonne condition physique, une endurance et une opiniâtreté sont utiles pour profiter pleinement de la beauté des espaces parcourus.

L'intensité des sensations du skieur alpiniste

montagne_05

Le ski alpinisme est une pratique « à accoutumance ». L'exploration libre de la haute montagne, l'immersion dans des paysages de neige immaculée, la progression grâce à un effort continu vers les cols, les dômes et les aiguilles, les longues descentes plus ou moins raides dans les pentes vierges, le partage amical de moments exceptionnels... tout concourt à faire du ski alpinisme une activité magique et extra ordinaire : « Gare à l'addiction ! ».

Mise à jour le Jeudi, 04 Février 2016 21:07